Traversée sauvage des Hauts plateaux du Vercors

Amarok

Prendre le temps de s’immerger dans la plus grande réserve terrestre de France, dans l'extrémité sud des hauts plateaux du Vercors, en ski pulka et bivouac sous tipi avec poêle à bois : un dépaysement assuré et une immersion complète en milieu sauvage !

e principe de ce séjour est de prendre le temps de s’immerger dans la plus grande réserve terrestre de France, les hauts plateaux du Vercors et plus particulièrement son extrémité sud. Notre mode de déplacement doux, en ski de randonnée nordique, associé à nos nuitées fugaces en bivouac permettent une exploration intime du Vercors sur des secteurs sans aucune présence humaine l’hiver. Cette immersion est possible avec un relatif confort grâce à nos pulkas équipées d’un grand tipi et de son poêle à bois. Notre rêve d’un temps plus humain en adéquation avec la nature se concrétise dans les montagnes de Glandasse, le cirque d’Archiane ou encore au Jardin du roi, bref des itinéraires plus que sauvages, royaume des bouquetins. Les panoramas sont à couper le souffle entre pins à crochet tortueux et falaises suspendues. La beauté des paysages traversés, où la solitude vous sera garantie, vous laissera des souvenirs inoubliables. De belles journées en étoile depuis le bivouac sont aussi prévues pour skier vers de magnifiques points de vue comme les rochers du Parquet.

Jour 1 : Sommet de la Montagnette

Nous commençons ce séjour par une belle journée en étoile pour se remettre sur les skis. Nous prenons notre temps, des conseils techniques sur la progression à plat, en montée et en descente sont distillés. Mais aussi nous partageons la chance d’évoluer dans cet environnement à la vie animale et végétale discrète mais foisonnante. Et quelle journée ! Nous rejoignons le sommet de la Montagnette (1972m) par le vallon du Combeau et le Pas de la Coche. De ce point culminant à presque 2000m d’altitude la vue s’étend sur le massif du Dévoluy et des Ecrins. Retour à l’auberge où nous préparerons les pulkas pour le lendemain. 

Temps de ski : 5h       D+ 700m  -  Nuit en auberge

Jour 2 : Le Jardin du Roi

Nous partons en ski pulka depuis l’auberge tôt le matin car une longue et belle journée nous attend. Après avoir quitté le vallon du Combeau, c’est un Vercors très sauvage que nous traversons. De magnifiques vallons clairsemés de pins à crochets pour rejoindre le Jardin du Roi. Selon la légende, ce lieu aurait été offert par le Dauphin Louis XI à une bergère, qui le soigna lors d’une partie de chasse. Entre ciel et terre, l’érosion a sculpté dans les falaises d’innombrables tours, crénelées de pins à crochets qui surplombent le magnifique cirque d’Archiane.

Temps de ski : 7h       D+ 650m  -  Bivouac en tipi avec poêle à bois

Jour 3 : Dôme de Glandasse 

Cette journée se fera sans pulka (en étoile depuis notre campement) pour profiter d’un secteur très méconnu des hauts plateaux, la montagne de Glandasse. Son sommet, le dôme de Glandasse ou Pié Ferré (2041m) surplombe Die et offre une vue à 360°. L’itinéraire est un peu plus alpin avec un dénivelé conséquent mais quelle vue au sommet ! Si les conditions de neige ne sont pas favorables, la crête qui surplombe le cirque d’Archiane est tout aussi splendide et l’ascension du Rancou (1882m), une autre option.

Temps de ski : 6h     D+ 900m  -  Bivouac en tipi avec poêle à bois 

Jour 4 : Plaine de Peyre Rouge                                

Réveillés par les chants des lagopèdes et tétras lyre, nous partons pour une belle journée sauvage en ski pulka entre vallons perdus et jasses abandonnées…. Nos skis tirent les pulkas à peine dérangés par la fuite d’un lièvre variable ou la rencontre fortuite du renard. L’objectif est d’atteindre la plaine de Peyre rouge, lieu de notre prochain bivouac. Nous nous rapprochons du Grand Veymont (2341m), plus haut sommet du Vercors qui domine les hauts plateaux leur donnant un caractère plus alpin. Derrière nous, le paysage est sublime vers la montagne de Glandasse. Entre les pins à crochets, nous pouvons deviner ce pic si reconnaissable, détachée des hauts plateaux, le Mont Aiguille.

Temps de ski : 6h     D+ 350m  -  Bivouac en tipi avec poêle à bois

Jour 5 : Les Rochers du Parquet                            

Nous partons ce matin sans pulka pour rejoindre le magnifique promontoire qu’offrent les Rochers du Parquet. Cette crête est très esthétique et offre des vues époustouflantes sur le Mt Aiguille en premier plan et le massif de Belledonne. Nous prenons de la hauteur dans un paysage féerique fait de doux vallonnements au milieu des pins à crochets tourmentés. Retour au campement en milieu d’après- midi. Rangement du campement et nous partons pour 1H30 de ski pulka pour rejoindre notre refuge pour la nuit, la bergerie du Mont Aiguille.

Temps de ski : 6h     D+ 550m  -  Nuit en refuge

Jour 6 : Vallon du Combeau

Le retour au vallon du Combeau s’effectue par les pâturages de Chamousset. Après une première montée, l’itinéraire suivant est très descendant pour rejoindre notre auberge de départ. Ce sera l’occasion de laisser les pulkas pour s’offrir un dernier point de vue sur le Dévoluy et le massif des Ecrins en gravissant la tête de la Chevalière (1951m).

Temps de ski 5h     D+ 400m

L’itinéraire est donné а titre indicatif, le guide peut être amené à modifier le circuit en fonction de la météo ou de l’état de forme du groupe.

         

  • Lieu de l'activité : Vallon du Combeau, Vercors sud
  • Rendez-vous : Auberge du Combeau

Séjour disponible chez notre partenaire

ATTENTION !

La Responsabilité Civile Professionnelle couvre le moniteur et parfois les frais occasionnés par une éventuelle opération de secours. Nous conseillons vivement à chaque participant d’être couvert par une assurance en responsabilité civile et/ou une individuelle accident auprès de l’assurance de son choix pour la pratique des sports de montagne. Certaines de nos activités se déroulent en Suisse. Vérifiez auprès de votre assurance votre couverture sur ce territoire (hors Union Européenne).

ACTIVITÉS A RISQUE ?

Assurez-vous d'être couvert pour les activités de plein air !! La pratique des activités de pleine nature se déroule dans un environnement spécifique dit «à risque». Certaines assurances ne couvrent pas ces activités dites spécifiques. Chaque participant est conscient, étant donné le caractère spécifique des activités proposées, qu'il peut courir certains risques dus notamment aux aléas des conditions en montagne. Il les assume en toute connaissance de cause et il doit se conformer aux règles de prudence dictées par le moniteur.